Inflammation: la phytothérapie au secours

Mis à jour : sept. 23

Conférence présentée à Kinatex Rockland - May 05, 2015 - Ruby Maalouf, ND, CCN, ABAAHP


L'INFLAMMATION

Une inflammation c'est l'ensemble des mécanismes de défense que notre corps déclenche pour

  1. Se défendre contre une agression: infection, brûlure, allergie, etc.

  2. Éliminer et détruire toutes substances qui lui sont étrangères

  3. Commencer le processu de réparation


LES AGENTS RESPONSABLES DE L'INFLAMMATION


DEUX TYPES D'E RÉACTIONS INFLAMMATOIRES


Plusieurs facteurs ou conditions pré-existantes peuvent augmenter le risque de développer un inflammation chronique:

  • Douleur articulaire ou musculaire

  • Troubles digestifs: ballonnements chroniques, constipation et diarrhée

  • Obésité

  • Maladies de la peau

  • Migraines

  • Hautre tension artérielle

  • Dépression, anxiété

  • Malbouffe, tabagisme, excès d'alcool



ANTI-INFLAMMATOIRES PHARMACEUTIQUES OU PHYTOTHÉRAPIE

Plusieurs considérations peuvent influencer votre décidion de choisir un anti-inflammatoire pharmaceutique ou bien la phytothérapie.


Les produits pharmaceutiques sont plus rapide à agir, ils sont couverts par l'assurance médicaments du Québec (RAMQ) et ils sont disponibles dans toutes les pharmacies. Parcontre, ces anti-inflammatoires non-stéroïdiens (NSAIDs) peuvent occasionner des effets secondaires indésirables qui sont parfois même très sérieux (ulcères, haute tension artérielle HTA, troubles cardiovasculaires ou rénaux,...) et ils sont contre-indiqués chez les personnes souffrant de certaines conditions: HTA, ulcères, prenant des des anticoagulants, etc.

Les produits naturels, tel que la phytothérapie, ont un profil sécuritaire (selon stats US National Poison Centre Data System pour 2010: aucun décès n'a été attribuable à la prise de suppléments, vitamines ou minéraux - malgrè la prise de 60 milliards de doses par les Américains cette même année). Au Canada, les produits de santé naturel sont homologués par Santé Canada et détiennent un numéro NPN qui assure l'efficacité et la sécurité du produit. Ils n'ont aucun effet secondaire dangereux ou mortel. Parcontre, il sont plus long à agir que les produits pharmaceutiques, ils ne sont pas couvert par la RAMQ et sont parfois assez couteux, et ils ne sont disponibles que dans les magasins de produits naturels spécialisés.


Pour favorisé de bon résultats il est primordial de choisir des produits de qualité dont la pureté et la traçabilité sont guaranties. il faut aussi respecter strictement la posologie et la duré du traitement et toujours conserver les produits de phytothérapie dans leur emballage d'origine dans un lieu sec et à l'abri de la chaleur et de l'humidité.



LA PHYTOTHÉRAPIE POUR COMBATTRE L'INFLAMMATION

La phytothérapie nous offre une panoplie de plantes thérapeutiques ayant des propriétés anti-inflammatoires bien connues et prouvées par plusieurs recherches scientifiques. De plus, ces plantes sont généralements sécuritaires et n'occasionnent pas des effets secondaires indésirables sérieux; mais certaines précautions sont nécessaires en cas d'allergies ou d'intolérance à certaine plantes, en présence de certaines maladies préexistantes ou en cas de prise de certains médicaments de prescription pour s'assurer qu'il n'existe aucune interraction pharmacologique.

Les différentes préparations de plantes thérapeutiques ainsi que leurs avantages et désavantages sont résumé dans les tableaux ci-bas:


QUELQUES PLANTES AUX PROPRIÉTÉS ANTI-INFLAMMATOIRES


  • Ananas Comosus - Ananas

  • Curcuma Longa – Curcumin

  • Arnica Montana – Arnica

  • Boswelia Serrata – Boswelia

  • Gaultheria procumbens – Gaulthérie

  • Harpagophytum procumbens – Griffe du Diable

  • Zingiber officinale - Gingembre


ANANAS COMOSUS (ANANAS)

Un peu d'histoire...

Plante vivace originaire du bassin de l’Amazone,

en Amérique du Sud.


Christophe Colomb découvrit l'ananas en 1493

lorsqu'il arriva en Guadeloupe. Les habitants des

Caraïbes le considéré un signe d'hospitalité et

offraient une tranche d'ananas comme cadeau

de bienvenue pour les navigateurs afin qu'ils se

désaltèrent.


La tige de l'ananas contient de la broméline,

enzyme qui facilite la digestion et qui exerce

un effet anti-inflammatoire.


Usage Traditionnelle

Très populaire en médecine traditionnelle indigène

pour ses vertues digestives, laxatives et vermifuges

mais aussi pour traiter la jaunisse.


Usage Thérapeutique

  • Parties Utilisées: Tige, fruits, feuilles

  • Constituants: Bromelain, Vitamine A et C

  • Action: Relaxant musculaire, anti-inflammatoire, fluidifiant sanguin, améliore digestion, ↓ l’appétit, réduit durée du travail durant l’accouchement

  • Indications: brûlure, blessure, arthrite, blessure sportive, prévention d’œdème, sinusite et infections respiratoires, digestion, prévention d’ulcère, cancer

  • Toxicité: très bien tolérée même à long-terme

  • Contre-indications: allergie ou hypersensibilité à la bromelaine, obstruction du canal biliaire

  • Interactions possibles: fluidifiants sanguins, certains antibiotiques (amoxicilline et tétracycline), certaines chimiothérapies

  • Posologie: 250-500 mg 3x par jour entre les repas, sauf si utilisé comme aide digestive



CURCUMA LONGA (CURCUMIN)

Un peu d'histoire...

Petit cousin du gingembre (f. zingibéracées),

parfois nommée Safran des Indes à cause de

sa couleur similaire. La curcuma pousse à l’état

sauvage dans les forêts d’Asie du Sud: Indes,

Indonésie, Indochine, Hawaii,…


En Inde et en Chine le curcuma est une épice

principale depuis des milliers d’années, mais on

trouve des écrits sanskrits, datant de 4 000 ans

avant JC , décrivant ses bénéfices sur la santé


Marco Polo, dans ces mémoires de voyages en Chine, décrit le curcuma au XIIIème siècle: ‘’ il y a une substance végétale possédant les

caractéristiques du safran, ainsi que sa couleur, mais qui toutefois n’est pas exactement du safran.

Le curcuma est tenu ent très haute considération,

il est un ingrédient que l’on trouve dans tous leurs

mets culinaires, et son prix est élevé’’


Usage Traditionnel

Dyspepsie, flatulence, maladie du foie et urinaire, purificateur sanguin, dermatite, rhume et comme agent de conservation (à cause de son effet antioxydant très puissant). Aussi la couleur typique jaune du vêtement de certains moines bouddhistes était obtenue grâce au curcuma


Usage Thérapeutique

  • Parties Utilisées: rhizomes, tubercules broyés en poudre

  • Constituants: curcumine (puissant antioxydant), huiles essentielles, amidon, albumen

  • Action: hépatoprotecteur/cholalogue, anti-inflammatoire (semblable à l’hydrocortisone), inhibe l’agrégation plaquettaire, antibactérien, antiviral, anti-tumoral, ↓ cholestérol

  • Indications: Jaunisse et troubles hépatiques, arthrite, OA, AR, asthme, eczéma, psoriasis, pied d’athlète… Médecine Ayurvédique: digestion, fièvre, nausée/vomissements de grossesse

  • Toxicité: non-toxique

  • Contre-indications: obstruction du canal biliaire, calculs biliaires, ulcères, grossesse

  • Interactions: fluidifiants sanguins, peut augmenter effet; réduit la fréquence des ulcères dus au indomethacine (NSAID) et reserpine (anti-HTA, antipsychotique, calmant

  • Posologie: racine séchée 1,5 à 3 g ou 4 à 9 g 1x/jour; extraits standardisés 250 à 500 mg 3x/jour

Prendre avec lécithine pour une meilleur absorption




ARNICA MONTANA (ARNICA)

Un peu d'histoire ...

L'arnica pousse surtout dans les montagnes

rocheuses en Amérique, en Europe et en

Russie.


La plante réduite en poudre était autrefois

fréquemment utilisée comme tabac et fumée.

D’où son nom de ‘Mountain Tobacco’.


Les Premières Nations préparaient des cataplasmes d’arnica pour soulager les douleurs musculaires et les ecchymoses. Les colons

européens connaissaient déjà la plante et s’en servaient pour soulager les blessures mineures et traiter les plaies. Utilisée par l’industrie pharmaceutique pour la fabrication de pommades et d’onguents, elle est couramment prescrite en traumatologie et en médecine du sport


Usage traditionnel

Foulures, blessures, contusions, engelures


Usage Thérapeutique

  • Parties utilisées: Fleurs

  • Constituants: Flavonoïdes, polysaccharides, sesquiterpènes lactones, huiles volatiles, …

  • Actions: anti-inflammatoire, vulnéraire, améliore la circulation sanguine locale

  • Indications: Contusions et traumatismes musculosquelettiques, rhumatisme , toute douleur ou inflammation de la peau qui n’est pas une plaie ouverte

  • Toxicité: poison (arnicine, acide formique, sesquiterpènes,

  • Contre-indications: usage interne sauf en homéopathie, plaies ouvertes, allergies ou hypersensibilité; peut causer une dermatite de contact à arrêter l’application

  • Interactions possibles: aucune reportée

  • Posologie:

- Application topique de teinture mère ou extrait de plante 5-25%

- Granules ou gouttes homéopathiques




BOSWELIA SERRATA (BOSWELLIA)

Un peu d'histoire

La Boswelia pousse dans les montagnes arides

de l’Inde, de l'Afrique du Nord et du Moyen-

Orient.


La gomme extraite de l’arbre est appelé

Guggal Salai, aussi connu comme l’encens,

a une longue tradition pour une utilisation dans

l’embaumement, les cérémonies religieuses et la

parfumerie.


L’extrait est conservé dans des paniers de bambou spécialement conçus pour enlever les huiles en conserver la résine solidifiée. Après sa transformation, les morceaux de gomme ou résine sont classés selon leurs saveurs, couleurs, formes et tailles.



Usage Traditionnel

En médecine ayurvédique et en médecine traditionnelle chinoise cette plante est utilisée pour traiter l’inflammation des articulations et des voies respiratoireset les affections abdominales inflammatoires, comme antidote à plusieurs maladies: ciguë (hemlock), lèpre, ulcère, tumeurs, et dysenterie. Mais elle a aussi une place importante dans la production de l'encense et des parfums,


Usage Thérapeutique

  • Parties Utilisées: Gomme, résine

  • Constituants: résines (acide boswélique, gomme soluble,…

  • Action: anti-inflammatoire, stimule la circulation, analgésique, antiseptique, astringent

  • Indications: asthme, ostéoarthrite, arthrite rhumatoïde, maladies inflammatoires de l’intestin

  • Contre-indications: aucune reportée

  • Interactions possibles: augmente l’effet des anti-inflammatoires

  • Posologie:

- Asthme, colite ulcéreuse, ostéoarthrite 300-350 mg 3x/jour

- Arthrite rhumatoïde`3,600 mg 1x/jour



GAULTHERIA PROCUMBENS (GAULTHÉRIE)

Un peu d'histoire

Plante de l’Amérique du Nord (Canada, Nord-Est des E.U.) et de la Chine, elle pousse dans les régions froides et humide.


Son nom communs: thé du Canada, thé de Terre-Neuve ou thé des bois et en anglais ‘Wintergreen’. Les fruits et le feuillage contiennent des méthylsalicylates, substance proche de l’aspirine, aux propriétés calmantes.


Usage Traditionnel

Dans la pharmacopée traditionnelle amérindienne pour lombalgie, rhumatisme, douleur, fièvre, hygiène oral et aussi en thé et épice



Usage Thérapeutique

  • Parties Utilisées: feuilles, fruits, huile essentielle

  • Constituants: phénols, acide salicylique, résines, tanins…

  • Action: anti-inflammatoire, antirhumatique, antiseptique, diurétique, carminative

  • Indications:

- Huile essentielle topique: rhumatisme, foulures, sciatique, névralgie, douleurs musculaires

- Infusion orale: colique digestive, flatulence

  • Toxicité: Huile essentielle par voie orale toxique et même mortelle en grandes doses

  • Contre-indications: grossesse, allaitement, enfant moins que 6 ans, personnes allergiques aux salicylés

  • Posologie

- Usage topique: huile essentielle 5 – 15 gouttes

- Orale: infusion digestive



HARPAGOPHYTUM PROCUMBENS (GRIFFE DU DIABLE)

Un peu d'histoire

Originaire du sud-ouest africain (le désert du Kalahari et les steppes de la Namibie) cette plante tire son nom des crochets acérés qui recouvrent ses fruits et les guérisseurs anciens connaissent déjà bien ses propriétés anti inflammatoires. L'harpagophytum aurait été introduite en Europe en 1953, elle est aujourd'hui reconnue par la pharmacopée européenne pour les propriétés anti-inflammatoires et analgésiques de ses racines.


L’exploitation commerciale intense actuelle de racines entières risque de conduire à l’extinction de l’espèce car Il faut 100 kg de tubercules

secondaires frais pour obtenir de 6 à 14 Kg de

médicament phytothérapeutique brut séché à l’air. La griffe-du-diable séché est souvent mélangé à l’H. zeyheri très similaire anatomiquement, ayant un effet similaire mais plus faible. Il faut donc toujours s’assurer qu’un

supplément provient d’une culture contrôlé


Usage Traditionnel

En Afrique la griffe du diable est utilisé depuis toujours par les peuples indigènes contre les troubles digestifs, la constipation, les ulcères, les fièvres, les maladies du sang, les furoncles, les blessures ainsi que pour soulager les douleurs arthritiques, rhumatismales, et de l’accouchement.


Usage Thérapeutique

  • Parties Utilisées: rhizome, tubercules

  • Constituants: harpagosides, flavonoïdes, quinone, phytosterols, acide phénolique

  • Action: anti-inflammatoire, anti-rhumatisme, analgésique, stimulant digestif et hépatique, antiarrythmique

  • Indications: arthrite, tendinite, dyspepsie, manque d’appétit, troubles du foie et de la VB

  • Toxicité: très faible

  • Contre-indications: gastrite, ulcère, calcul biliaire, grossesse

  • Interactions: incompatible avec médicaments pour réduire sécrétion gastrique, fluidifiant

  • Posologie:

- Décoction ½ c à thé dans 1 tasse d’eau chaude 3x/jour pendant au moins 1 mois

- Teinture mère 1-2 ml (1:5, 40%) 3x/jour



ZINGIBER OFFICINALE (GINGEMBRE)

Un peu d'histoire...

Originaire d’Asie et prisé depuis le Moyen-Âge,

le gingembre était considéré une plante magique

et aphrodisiaque provenant du jardin d'Éden.

Signifiant ‘virilité’ en chinois, le gingembre est

l’un des remèdes naturels les plus utilisés au monde. Le gingembre a été cultivé comme épice et condiment dans tous les pays tropicaux, Jamaïque, Inde, Chine, Antilles, Australie.


Il a ensuite fait son entrée en Europe par le biais des marchands Arabes qui le dénommé "Zenj", mot par lequel ils désignaient aussi les habitants de la côte Est de l’Afrique (d’où vient le nom de Zanzibar).


Confucius (551 – 479 av. J.-C.) enavait toujours sur sa table pour éclaircir l’intelligence et dissiper toutes les impuretés.


Usage Traditionnel

Des textes indiens datant de l’an 1000 avant notre ère prescrivait le gingembre pour des maux variant de l’asthme aux hémorroïdes. En médecine traditionnelle Chinoise il est utilisé pour régulariser le Qi et réchauffer tout l’organisme, pour fièvre, toux, combattre le froid et renforcer l’immunité.


Usages Thérapeutiques

  • Parties Utilisées: Rhizomes, huile essentielles

  • Constituants: Huile essentielle, zingibérène, gingérénones, zingérones, sesquiterpènes, …

  • Action: Stimule de système immunitaire, anti-inflammatoire, aide à lutter contre états grippaux et fièvres, migraines, spasmes et troubles gastriques et digestifs, nausées et vomissements, ulcères, stimules l’appétit et augmente le flux Puissant, analgésique, antibactérien et antiviral

  • Indications: gastrites, dyspepsies, inappétence, nausées, mal de transports, ulcère d’estomac, migraines, douleurs rhumatismales chroniques, dysménorrhée, infection, rhume, grippe, toux, mal de gorge, fièvre, fatigue, manque d’énergie, douleur musculaire et articulaire, blessure, entorse, arthrite…

  • Toxicité: Huile essentielle, sensibilisation de type allergique possible avec irritation cutanée

  • Contre-indications: déconseillé avant une chirurgie à cause de ses propriétés anticoagulantes.

  • Interactions: anticoagulants (risque d’augmenter l’effet antiplaquettaire)

  • Posologie: En général: 0,5 à 1,5 g par jour pour avoir des résultats

- Poudre: 500 à 1,000 g

- Teinture Mère: 10 à 20 gouttes avant les repas

- Infusion avec 150 ml d’eau chaude pour 1 g de gingembre 3 fois par jour

- Plante fraîche ou séchée: 10 g de gingembre frais correspondent à 1 à 2 g de gingembre séché


UN PETIT MOT POUR TERMINER

Cette liste est loin d'être compréhensive, il existe des centaines d'autres plantes déjà reconnues pour leurs propriétés anti-inflammatoires et sans d'oute des centaines d'autres à découvrir encore. La nature n'arrête pas de nous impressioner par sa richesse et sa bonté, il suffit seulement qu'on les découvres.




2 vues
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Black Pinterest Icon